AQM Normandie
Email : aqm.normandie@gmail.com
Flux RSS

Développement Durable

L’AQM , acteur du Développment Durable normand

Dès 2004, l’AQM s’est historiquement très vite intégrée  dans les actions régionales quant au Développement Durable, coordonnées par la Région et l’Etat (DRIRE à l’époque).
Les actions collectives engendrées se sont concrétisées  dans de nombreuse entreprises bas-normandes qui ont continué leur échanges au sein du cercle DRAKKAR
L’AQM a alors crée un espace de partage, le club NEDD en 2010.
Au cours de cette décennie, l’AQM a profité de son savoir-faire et expérience de terrain pour construire un  outil d’auto-diagnostic de responsabilité Sociétale (RSE), le RSD2.
Cet outil particulièrement simple et économique à mettre en œuvre a été utilisé avec succès  par de nombreuses entreprises.
En 2016, il a pris une dimension nationale en prenant le nom de RECELYS, soutenu en cela par l’AFQP.
Membre du conseil d’administration de l’IRD2, l’AQM reste très impliquée dans toutes les initiatives  normandes en particulier quant  à toutes les manifestations dédiées (Rencontres normandes, colloques nationaux).

17/03/2017

Pour une économie circulaire

Pour la deuxième fois, le 3 décembre 2019,  la Région Normandie organisait ses assises de l’économie circulaire, occasion de mieux apprécier le potentiel de cette démarche et de ses déclinaisons vertueuses  sur notre territoire.
C’était de plus l’opportunité de valoriser le nouveau tiers lieu  situé à Colombelles, La Halle.
Au-delà des séances plénières d’information et de débats, c’était enfin l’occasion d’échanges entre acteurs socio-économiques normands  au travers de nombreux stands valorisant de près ou de loin cette «  nouvelle économie » en devenir.

De quoi parle-t-on ?

L’économie circulaire (EC) désigne un modèle économique dont l’objectif est de produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et les gaspillages de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production des déchets.
Il s’agit de rompre avec le modèle de l’économie linéaire (extraire, fabriquer, consommer, jeter) pour un modèle économique « circulaire ».
Selon l’ADEME, l’économie circulaire peut se définir comme un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien être des individus.

« Oui, ça marche »

Raphael Masvigner, co-fondateur de Circul-R, startup visant à rapprocher les acteurs de l’économie circulaire, était invité à la plénière d’ouverture.
Il a rappelé l’urgence d’agir de manière concrète pour l’économie circulaire en s’appuyant sur son tour du monde de 17 mois où il a pu observer les bonnes pratiques en la matière dans 22 pays différents.
« Elles existent mais il faut faire vite pour les mettre en place » a-t-il  dit en mentionnant plus de 150 initiatives.
Dans un discours optimiste et réaliste, il a donné de nombreux exemples  en se félicitant de voir de nombreux grands groupes  s’intéresser de près à cette économie.
«Le seul recyclage n’est pas  suffisamment vertueux pour sortir de l’économie linéaire » a-t-il ajouté avant de donner quelques exemples percutants tous azimuts:
Et d’évoquer le Park 20-20, un parc d’entreprises près d'Amsterdam fondé sur l’échange de valeurs communes, l’environnement et le développement durable, la salubrité et l’économie circulaire.
Ou encore, la société Newligth technologies  qui a développé une méthode de piégeage du CO2 en créant un polymère nommé AirCarbon.
Encore plus spectaculaire, un substitut au polystyrène pour les emballages  à l’aide de la croissance d ‘un champignon (mycélium) qualifié de «Mushroom packaging »
Mais aussi, la fabrication d’agri protéine à partir de larve de mouches alimentées par le compost
«  la poudre de larve peut nourrir les animaux  et leur suc apporter une source d’Omega 3 » précise-t-il.
L’économie de la fonctionnalité est l’un des 7 piliers de l’EC.
Raphael Masvigier aura cité deux exemples emblématiques :
  • La location de Jeans par la société MUD JEANS 
  • La fourniture de lumière par PHILIPS (et non de matériel) à l’aéroport de Schiphol (Amsterdam)

Le conférencier a rappelé dans sa conclusion l’importance des échanges locaux  et  les moteurs principaux  de l’économie circulaire «…..l’avantage économique et …..la loi… »

Bonnes pratiques régionales

Une table ronde a regroupé 4 entreprises.
En termes d’architecture et d’aménagement, l’Atelier Infini propose des mobiliers à partir de matériaux réemployés
« Les architectes sont souvent frileux en la matière » souligne la dirigeante

Le restaurant « La Grignoterie» cherche à se rapprocher de l’économie de la fonctionnalité  tout comme  la société CARUUS  propose des baskets éco-conçues  entièrement recyclables.
Enfin, SOPARCO, s’est lancée dans la fabrication de pots pour l’horticulture à partir de plastiques recyclés. « Nous avons débuté en 1985 avec des carcasses de batteries » se rappelle t’il en regrettant que le tri des plastiques ne soit pas aussi élaboré qu’en Allemagne «…..  je dois importer du plastique d’Allemagne…… »


Cette séquence a été aussi l’occasion de récompenser 14 entreprises  pionnières  de l’économie circulaire.







Un président engagé

Le président Hervé Morin a tenu des propos très volontaristes  quant à la place de la Normandie dans cette nouvelle économie.
« La logique veut que l’économie circulaire soit confiée aux Régions » a-t-il déclaré en rappelant la politique  normande en termes de développement durable
« Nous financerons les entreprises dont les projets  intègrent le développement durable » a-t-il précisé en évoquant la plateforme de financement participatif   Kiwai
Il a surtout insisté sur la création proche d’un GIEC normand «  … qui pourra analyser plus finement les conséquences du réchauffement climatique  sur notre région…. »
Il a aussi insisté sur la synergie exemplaire sur tous ces thèmes entre l’Etat et la Région

Il a conclu en insistant pour que l’économie dite « classique »   rejoigne  rapidement  celle circulaire.

L’économie circulaire au cœur de la RSE

Au-delà du stand que tenait l’association lors de

ces assises, l’AQM ne peut que s’associer à cette nouvelle économie.
Cette dernière s’intègre logiquement dans la démarche RSE, en particulier au travers de l’outil original Rexcelys  proposé par l’AQM  (voir autre article sur ce site).
Ainsi, l’AQM se met à disposition des acteurs normands souhaitant perfectionner leur gouvernance en termes de RSE.
07/12/2019

Le mécénat agricole : une composante de la RSE ?

Différents acteurs du monde agricole normand, associatif (Terre de liens, Bio en Normandie) ou consulaire (Chambre d’agriculture), proposaient de débattre sur le thème du mécénat agricole, occasion de sensibiliser nos entreprises à  cette initiative sociétale aussi méconnue qu’originale.

De quoi parle-t-on ?

D’abord, le mécénat, contrairement au sponsoring, est un soutien matériel  librement apporté par une entreprise ou un particulier, sans contrepartie directe, à une œuvre, à un artiste ou plus généralement à une personne ou un organisme dont l'activité présente un intérêt général.
«Il peut être financier, en nature ou de compétences »  souligne Sylvain Cosson, au nom de Terre de liens.

Pour un mécénat agricole :

« Même si l’agriculture suscite encore  des vocations, la tendance  actuelle ne permettra pas le renouvelle ment des générations » regrette Denis Genissel, au nom de la Chambre d’Agriculture.
Il est important de les supporter dans leur installation, en particulier pour leur accès au foncier agricole, souvent spéculatif.
Supportant une agriculture plus durable, Terre de Liens, grâce à sa fondation, est en mesure d’acheter des terres contribuant  ainsi à la relève agricole en installant de nouveaux paysans et en leur mettant à bail avec des clauses environnementales dont la première est le bio.
« Ces initiatives ne peuvent se faire sans un investissement participatif solidaire des citoyens comme des entreprises » ajoute Sylvain Cosson
« Devenir mécène agricole peut permettre d’affirmer votre volonté de renforcer l’attractivité du Territoire en soutenant la dynamique agricole » conclut-il en rappelant le slogan associé

« Faites pousser des fermes en Normandie ».

On rappellera enfin  les avantages fiscaux qu’entraine  ce mécénat, qu’il soit agricole ou non.

Quelques bonnes pratiques

Trois entreprises étaient là pour  apporter leurs  vision et expérience du mécénat sur leur territoire.
Sylvie Ragjon, de la Poste, a souligné le mécénat de compétence engagé par son entreprise en détachant du personnel auprès du monde agricole
Jean Luc Corlet, président de l’imprimerie Corlet de Condé sur Noireau (350 salariés)  a rappelé que ce mécénat local s’intégrait dans une démarche plus globale de l’entreprise, soucieuse depuis longtemps de son territoire et donc du cadre de vie de ses salariés.
« En tant qu’imprimeur, nous avons basé notre soutien annuel au nombre de tonne de papier mis au rebus» précise-t-il et de conclure en accord avec Terre de Liens que la prochaine étape sera d’installer courant 2020 une communication permettant de diffuser à l’interne comme à l’externe les raisons de cette implication auprès du monde agricole.

Gérard Lebaudy, fondateur de la Biscuiterie de L’Abbaye (350 salariés) a renchéri  en affirmant depuis 15 ans sa volonté de cohérence de la politique RSE au sein d’un territoire très rural.
« …ceci d’autant plus que nous travaillons dans l’agro-alimentaire et nous nous approvisionnons au maximum en local… ».
« La création d’une association a facilité la mise en œuvre de toutes nos actions sociétales » a-t-il ajouté.
Tous  mentionnent  l’adhésion du personnel  à ce type de démarche et ses conséquences positive sur l’attractivité de leur entreprise.
« Cela crée des liens entre les salariés au sein de notre entreprise » se félicite Gérard Lebaudy
« Un élément important pour attirer des talents dans notre territoire  isolé » souligne Jean Luc Corlet

Une agricultrice  témoigne

Adèle Laurent a  créé avec son compagnon une ferme bio dans le Domfrontais  basée sur un modèle économique diversifié : élevage,  camping,  produits bio….
Pour  enrichir son offre, il a été question de produire de la farine de qualité  nécessitant l’augmentation de leur surface agricole.
C’est Terre de Liens qui a donc investi dans les 10 ha requis (75000 €) pour les louer aux agriculteurs.
Désormais, le couple dispose d’un moulin à farine performant, produit et vend dans les réseaux locaux 6  tonnes  de cette farine particulièrement appréciée.

Le point de vue de l’AQM

Le mécénat n’est ni plus ni moins qu’un volet du pilier sociétal  de la RSE pour l’entreprise au sein de son environnement territorial.
Les spécificités rurales et agricoles de notre région  supportent inévitablement l’engagement de nos entreprises normandes dans un mécénat qualifié d’agricole.
05/12/2019

RSE : Le numérique pollue t’il ?

Récemment créé, le Cercle Normand du Global Compact France s’est donné comme objectif de se réunir régulièrement afin d’aborder un thème choisi et d’y partager les bonnes pratiques, déployant ainsi les missions mondiales puis nationales de l’organisme créé par l’ONU en 2000. Notre association y a adhéré avec beaucoup d’enthousiasme. La première réunion de travail, le 25 octobre 2019, concernait les « Impacts sociaux et environnementaux du numérique » et 31 personnes avaient fait le déplacement pour en débattre, accueillies dans les locaux de Legallais.

Le rôle des entreprises dans l'économie circulaire. La contribution de l'AQM.

Petite synthèse réalisée à partir des informations du Ministère de la Transition écologique et solidaire sur la place des entreprises dans l'économie circulaire. (31 octobre 2019)

RSE : pour un achat responsable

Le 22 octobre dernier, l’AFNOR proposait à ses parties prenantes un temps de réflexion sur les achats responsables, accueilli en cela par la société Legallais, occasion de mieux intégrer ce métier au sein de la politique RSE de l’entreprise. Didier Chambray, représentant le Conseil National des Achats (CNA), apportait sa vision hexagonale de cette discipline au cœur du fonctionnement de l’entreprise. Complexité du monde économique

Eduquer au changement

La Région Normandie organise chaque année les Rencontres Normandes du Développement Durable (RNDD) Elles sont l’occasion pour près de 500 acteurs du territoire de débattre et de partager leur pratique concrète du Développement Durable. Cette année, le thème en était « Eduquer et accompagner au changement », vaste sujet qui interpelle les acteurs de nombreux domaines depuis longtemps.

Responsabilité Sociétale des Entreprises : l’AQM renforce ses actions

Sous la présidence de François Salatko, la commission RSE de l’AQM s’est réunie le 4 septembre pour faire le point et préciser l’agenda des mois à venir. Le Crédit Agricole accueillait cette fois ci la commission, occasion pour Lucia Rébillon-Leduc de présenter les enjeux, les engagements et les bonnes pratiques de son entreprise en matière de RSE.
Identification
 
mot de passe oublié ?

 
actualites AQM
voir les archives
Agenda
AQM BN