dpselection
AQM Normandie
Email : aqm.normandie@gmail.com
Flux RSS

Pour une entreprise citoyenne

De quoi parle-t-on ?

La notion de Responsabilité sociétale  de l’entreprise (RSE) est l’application des principes  du développement durable au monde de l’entreprise
La Commission Européenne en a donné la définition suivante :
«  C’est un concept qui désigne l’intégration volontaire par les entreprises des préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes »
Comme le développement Durable, elle s’appuie sur  3 piliers, Economique, social et sociétal, environnemental.
Intéressons-nous ici au pilier « central ».

Social ou sociétal ?

Pour ma part, j’aurais aimé que l’on parle de RSSE, le volet social concernant à mon sens  plutôt les aspects internes de l’entreprise alors que celui sociétal, toutes les parties prenantes externes.
Essayons de dessiner les contours de ce volet sociétal que d’aucuns décrivent aussi  comme l’engagement citoyen des entreprises :
Encouragé par des avantages fiscaux, il se traduit par des actions de solidarité et de soutien, menées directement par la société ou par son personnel.(1)

Elles peuvent prendre de nombreuses formes :
  • Aides en direction des populations habitant des quartiers défavorisés de nos zones urbaines
  • Démarches autour des thématiques de la protection de l’enfance, du handicap, de l’éducation,
  • Aide au montage de projets de business, insertion professionnelle, etc.

Mais, il peut aussi s’agir d’actions menées dans des pays en développement.
Dans tous les cas, la participation de salariés de votre entreprise à ce type d’actions ne peut se faire que sur la base du volontariat.
L’entreprise citoyenne a ainsi conscience de faire partie d’un territoire et de l’importance d’être bien intégrée dans son environnement local.

Ce type d’initiatives permet notamment à l’entreprise de contribuer au dynamisme économique de la ville dont elle bénéficie in fine, de susciter des vocations parmi les jeunes, de renforcer son image auprès des clients.
Elle peut participer à la vie locale de multiples façons : en favorisant l’embauche de proximité, en développant des relations avec les écoles et les universités (visites, stages, apprentissage, etc.), en participant aux rencontres inter-entreprises organisées par les mairies, en ouvrant ses portes lors des Journées Nationales Portes Ouvertes, etc.

Des structures d’accompagnement

Pour mener à bien ces initiatives sociétales, l’entreprise peut mettre en place des structures relais. A titre d’exemple,
  • La  fondation d’entreprise est une personne morale à but non lucratif, définie  comme  « une œuvre  d’intérêt général ayant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel ou concourant à la mise en valeur du patrimoine artistique, à la défense de l’environnement naturel, à la diffusion de la culture, de la langue et des connaissances scientifiques »
  • Le mécénat de compétence  consiste pour l’entreprise à mettre à disposition quelques-uns de ses collaborateurs pendant leur temps de travail pour réaliser des activités d’intérêt général,
  • Les congés solidaires d’un salarié  sont supportés financièrement par  l’entreprise en prenant en charge une partie de ses dépenses. En contrepartie, le salarié  s’investit sur la base du volontariat dans une mission d’intérêt général dans un pays en développement.

Daniel Diguet


(1)  http://www.medef.com/fileadmin/www.medef.fr/documents/RSE/MEDEF_-_Guide_Cap_vers_la_RSE__fiches_social-societal__-_Juin_2012.pdf.pdf
13/03/2018
Identification
 
mot de passe oublié ?

 
actualites AQM
voir les archives
Agenda
AQM BN