AQM Normandie
Email : aqm.normandie@gmail.com
Flux RSS

Le 6ème séminaire commun Académie de Caen ' AQM ouvre les portes de « L'organisation apprenante »

La 6ème  édition du séminaire commun  AQM – Académie de Caen  s’est tenue dans l’après midi du 4 mars 2009 au Lycée Jean Rostand

Préparé par  Paul Quénet (Photo) pour le Rectorat et Yves Méheust pour l’AQM, le thème retenu concernait  les organisations apprenantes

Le contenu de ce séminaire s’est partagé  entre présentations magistrales, témoignages et tables  rondes  avec l’ambition de mieux de faire comprendre ce concept.

Un  partenariat « remarquable »

Madame Hotyat (photo), Recteur de l’académie de Caen a marqué par sa présence l’importance qu’elle attachait à cette manifestation

« Une occasion de prendre du recul, de croiser les regards entre deux mondes qu’a priori tant de choses séparent » en insistant de l’esprit d’ouverture  indispensable «  le repli sur soi n’est pas porteur » 

Elle s’est félicitée de façon appuyée de ce partenariat avec l’AQM - «  une expérience unique au plan français » -

où la qualité, la densité des échanges et l’ambiance constructive dont autant de forces motivantes pour les établissements

 

S’adapter à son environnement

Madame le Recteur a donné sa perception de l’organisation apprenante en  donnant sa propre perception de l’organisation apprenante «  s’adapter à son environnement, en perpétuel mouvement »

En conséquence, l’établissement scolaire doit  en amont préparer à cette adaptation.

« Rien ne sera simple et la résistance au changement sera certainement à vaincre » a-t-elle ajouté.

 L’entreprise apprenante « pour les nuls »

Aline Scouarnec, (photo) professeur à l’IAE a d’abord retracé l’historique de ce concept qui trouve ses racines très anciennes (moyen âge), mais, plus récemment dans le monde économique anglo-saxon (Learning organisations)  à la fin des années 80 et dans les années 90 sous l’impulsion de M.Garvin et Peter Senge .

  

L’entreprise du 4ème type  s’éloigne du modèle du 20ème siècle socialisant pour  remettre la valorisation de l’individu au centre de la collectivité. « Une organisation apprenante est composée d’individus qui apprennent ensemble »

« Il s’agit de rendre l’entreprise  plus «  agile » dans un environnement « mouvant » » a t’elle précisé

Les mots clés redeviennent relation humaine, réseau.

Loin de parler de référentiel, on peut évoquer 11 critères  qui président à l’organisation apprenante où l’on parle d’apprentissage, de responsabilisation, d’échanges internes, d’auto développement dans une  approche participative

Dans  ces conditions, la mission  de l’éducation nationale n’est plus seulement de transférer un savoir mais de procurer une véritable «  employabilité » à l’individu.

Un vaste chantier à méditer.

 

Les « Monsieur Jourdain » de l’organisation apprenante

Tour a tour, l’association CROP   (Centre de ressource  de l’Ouie et la Parole) puis le Lycée Grignard  ont montré comment l’un de leur projet s’intégrait dans une démarche d’organisation apprenante.

Le projet de réorganisation du CROP a conduit à élaborer un référentiel « métiers »  développant ainsi un nouveau capital humain et collectif.

Le projet de tutorat du Lycée Grignard a permis de décloisonner les pratiques scolaires.

Il en ressort la vertu de la réponse collective comparée à une pratique individualiste.

 

Des outils pour agir

Il peu être un peu provocateur de proposer des référentiels « qualité », a priori très formels et donc rigides, pour une organisation apprenante, mais  il est pertinent d’utiliser les concepts classiques de ces référentiels 

«Les démarches qualité peuvent apporter un cadre rassurant» a précisé Paul Quénet, bien conscient que l’approche « organisation apprenante » est loin de la maturité qui peut conduire à une norme ou un référentiel.

De là à réfléchir  à un cadre plus formel plus modeste mais plus opérationnel et spécifique à chaque organisation «  à partir de critères factuels et des critères d’opinion ».

Déjà des bonnes pratiques locales  (photo)

Thierry Porée (PROTECSOM), Jacques Sesboué ( Lycée Mermoz Vire  ),  Isabelle Pouilloux ( NXP) , Gérard Moncourant et M.Baruffolo ( Lycée Jules Verne Mondeville ) ont tour à tour donné leur appréciation de ce concept

Thierry Porée – lauréat des « bonnes pratiques » AQM  2008-, spécialiste des textiles anti-allergéniques,  a démontré comment son succès s’était appuyé sur la recherche de compétences en interne comme en externe

Proviseur du Lycée Mermoz de Vire, Jacques Sesboué  a abordé la problématique des activités collectives pluridisciplinaires et l’importance de la formalisation de ces nouvelles approches.

Isabelle Pouilloux a  stigmatisé les actions que sa société ( NXP)  mettait en œuvre àpartir du slogan                    «  Fièrement trouvé ailleurs »  qui marque la volonté d’apprentissage permanent de l’entreprise.

Le partage des compétences individuelles est devenu  une priorité dans les domaines de  la R&D.

Le partage réel de l’information  reste une difficulté en reconnaissant que «  Le plus important est de se connaître les uns les autres ».

Le Lycée Jules Verne  a innové en mettant en œuvre un projet collectif  dans le domaine de l’apprentissage avec la volonté de créer une synergie et une cohérence entre le monde l’entreprise et de l’éducation.

Des outils spécifiques  - en particulier un livret d’accompagnement - ont ainsi été mis en œuvre  afin de surmonter les barrières  disciplinaires traditionnelles.

Quant aux obstacles, incontestablement c’est l’individualisme  et la résistance au changement

Une conclusion optimiste

Stéphane Bouyeure (photo), Président de l’AQM s’est d’abord félicité du dynamisme du partenariat entre l’ AQM et le monde de l’enseignement.

En s’appuyant sur les différentes contributions de l’après midi, il a formulé une approche synthétique  de l’organisation apprenante :

«  Apprendre à vivre dans un environnement changeant »

Où il ressort que l’individu doit être replacé dans le collectif .

«  L’organisation apprenante  devient ainsi l’un ses ressorts principaux de la motivation au travail » a-t-il conclu en insistant sur la priorité donnée à l’organisation en amont de la démarche. 

09/03/2009
Identification
 
mot de passe oublié ?

 
actualites AQM
voir les archives
Agenda
AQM BN